Mon témoignage sur l’union de Flammes Jumelles

Réaliser l’union dans ma vie a été la quête d’une grande partie de mon existence.

Enfant, je voyais mes parents se déchirer en permanence, j’assistais aux disputes, aux violences parfois… Ces oppositions entre les deux personnes que j’aimais le plus étaient source d’une terrible souffrance, j’avais peur que mes parents se séparent, peur que mon père s’en aille. Fille unique, je rêvais dans ces moments là d’avoir un grand frère pour me protéger, me rassurer. Mais étant seule avec moi-même j’ai dû apprendre à aller chercher en moi ce soutien que je n’avais pas à l’extérieur…

Toutes mes relations amoureuses (de 20 à 37 ans) n’ont été que le reflet du couple de mes parents, j’ai reproduit malgré moi le seul “modèle” que j’avais sous les yeux. Je n’attirais que des hommes semblables à mon père, je recherchais en eux la sécurité, la protection qu’il ne m’avait pas apporté, tout en ayant une peur terrible d’être abandonnée et trahie, tel que je l’avais vécu toute mon enfance et mon adolescence. Inévitablement, c’est ce que j’ai vécu. Mes relations étaient donc de courte durée et se finissaient toutes en drame. La souffrance de la séparation m’était insupportable, même si j’étais malheureuse avec un homme et que la séparation était une solution saine et inévitable, je me sentais à chaque fois amputée d’une partie de moi-même. Un enfant est pourtant né d’une de ces relations mais il a assisté, comme moi, aux disputes, à la violence verbale, au déchirement… moi qui m’étais promis que mon enfant ne vivrait jamais ça…

Fin 2013, après presque 3 ans de célibat, j’ai rencontré un homme que je croyais être l’Homme, celui que j’attendais depuis toujours. Il était pourtant la copie conforme de ceux que j’avais connu, un “sosie” de mon père, mais à ce moment là, je ne le voyais absolument pas, au contraire je me disais que lui n’avait rien en commun avec les autres; c’était “l’homme de ma vie” enfin !

Cette relation a changé ma vie, en effet, mais pas comme je m’y attendais… Moi qui croyais avoir enfin trouvé le bonheur, l’Amour, l’union j’ai fait l’expérience de la séparation et de la souffrance comme jamais. Trahison, abandon, rejet, humiliation, injustice, j’ai (re)vécu une à une toutes les blessures puissance mille et en un laps de temps très court ! J’ai failli sombrer à plusieurs reprises mais cette force intérieure que j’avais connectée dans mon enfance était toujours là, elle m’a soutenue, protégée et guidée là où je devais aller pour mon évolution, mon plus grand bien, même si l’expérience fut difficile en apparence.

Chaque fois que tu reçois des nouvelles en apparence mauvaises, considère ceci : Dieu te ferait-il un cadeau douteux ? Au lieu de te laisser tromper par son papier d’emballage, ouvre le avec un coeur ouvert. Et si malgré tout, tu ne comprends pas la signification du cadeau, demeure silencieux et attends. Dieu ne fait pas de cadeaux douteux. Bien souvent, tu ne connaîtras pas la signification du cadeau avant qu’il ne soit mis au travail dans ta vie. Cela peut être frustrant mais c’est inévitable.

Cette rencontre était effectivement un cadeau mais il m’aura fallut quatre années pour le comprendre et je rends grâce aujourd’hui encore pour cela, pour le rôle qu’a accepté de jouer cette âme dans mon expérience. Ce fut quatre ans de dépouillement, j’ai dû ôter une à une les couches qui recouvraient celle que je suis vraiment, chaque étape a été souffrante car je résistais à ce qui était au lieu de l’embrasser et d’accueillir l’expérience telle qu’elle m’était présentée. J’ai dû faire face à mes zones d’ombre les plus sombres afin d’y apporter de la lumière. A chaque étape passée, je pensais que c’était la dernière mais non, “on” me laissait quelques temps de répit avant de passer au barreau supérieur, je résistais à chaque fois, je pestais contre l’Univers en disant que je n’avais rien demandé, que je voulais juste une vie normale “comme tout le monde”. Mais quelque chose en moi, plus fort que tout, me poussait toujours un peu plus loin…

J’ai eu connaissance du terme de “Flammes Jumelles” début 2014, la séparation d’avec l’homme en question m’était invivable et je ne comprenais pas pourquoi je souffrais autant, cette relation n’avait duré que quelques semaines et l’intensité de ma douleur était disproportionnée. J’ai donc cherché à comprendre et l’Univers m’a amené jusqu’à la notion de Flammes Jumelles. Il y avait peu d’information à ce moment là, mais tout ce que je lisais correspondait à ce que je vivais : la rencontre sychronistique, la “bulle d’amour” et l’inéluctable séparation peu de temps après la connexion… J’avais l’impression de lire mon histoire !

Je me suis donc “engagée” sur cette voie, certaine d’être sur le bon chemin, que cet homme était ma Flamme Jumelle et que tout ce que je vivais, aussi difficile et souffrant que ce fut, était “normal”… Je passais par tous les états, du désespoir à la foi, de la tristesse à la joie, de la colère à la quiétude… etc, j’étais submergée par mes émotions en permanence. Je progressais pourtant, un pas après l’autre, je lisais tous les textes que je trouvais, j’écoutais des vidéos, des guidances, bref je n’avais qu’une obsession : me réunir avec cet homme… Et c’est là que je faisais erreur, ce que je compris plus tard c’est que le seul être avec lequel je devais/pouvais me réunir c’était avec moi m’aime.

Ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as.” Koan Zen

Là était la clé, j’avais beau le lire de tous côtés, je n’arrivais pas à me focaliser sur autre chose que sur cet homme. Pourtant, j’allais de déconvenue en déconvenue, cet amour que je croyais vrai était à sens unique, il y avait certes une part de sentiments de l’autre côté mais rien de comparable avec les miens.

La dynamique du “runner” et du “chaser” est une illusion et un piège car elle maintient dans une situation inacceptable mais qui est acceptée et endurée sous couvert de la Flamme Jumelle et du concept dans lequel on l’a fait rentrer… Je ne rentrerai pas ici dans les détails, cela fera sans doute l’objet d’un article ou d’une vidéo.

Il m’a fallut quatre ans pour trouver en moi ce que je cherchais depuis toujours en l’autre, quatre années d’apparente errance mais, en parallèle, un travail en profondeur s’est effectué. C’est vraiment à partir du moment où j’ai fait de mon bien-être intérieur ma priorité que les choses ont commencé à bouger, sans que je m’en aperçoive. Une force indestructible était entrain de jaillir en moi grâce à l’amour que je m’apportais chaque jour. Cette force que j’avais connectée quand j’était petite et qui m’avait sauvé la mise à plusieurs reprises, faisait partie intégrante de mon être, j’étais cette force, cet Amour et cela, quelles que soient les circonstances…

En septembre 2017, j’ai pu en “finir” avec cette relation, le rôle de catalyseur qu’avait joué cet homme dans le film “Rencontre avec l’autre partie de moi m’aime” prenait fin. Il avait joué son rôle à la perfection jusqu’au bout et le coup de théâtre final fut grandiose !

Merci, infiniment merci !

Après encore deux mois en demi-teinte, tout s’est ouvert, comme par magie…

Le 1er janvier 2018, après avoir demandé à l’Univers de me présenter celui qui était pour moi, celui auprès duquel je poursuivrai mon évolution dans l’Amour véritable et inconditionnel, celui, que j’aime appeler “ma Flamme Jumelle”, s’est manifesté à moi, à ma plus grande surprise ! Je ne pensais pas que l’Univers répondrait aussi vite… Mais c’était cela le “timing divin”, je m’étais unie à moi m’aime, j’avais augmenté ma vibration, l’union pouvait maintenant avoir lieu dans ma réalité physique.

L’union de “Flammes Jumelles”, l’Union Sacrée, peu importe l’étiquette, n’est pas un long fleuve tranquille, cela demande un alignement, une connexion consciente à Soi quasi permanente, une vigilance de chaque instant. Dès que l’on se sépare de Soi, que l’on retourne dans l’ancien modèle, que l’ego et le mental reprennent le contrôle (peur), la séparation est immédiate, c’est inéluctable… Cependant cette séparation avec son autre, et donc avec soi-même, génère une souffrance tellement intense, un inconfort insupportable qu’il impose la reconnexion et le réalignement dans les plus brefs délais. Ce faisant, la ré-union peut se manifester à nouveau.

Cette union est au service de l’Un, la dualité telle qu’on l’a expérimentée n’ a pas sa place au sein de cette relation avec soi m’aime.

Voilà, ceci n’est que le témoignage de mon expérience, je n’affirme rien, je ne détiens pas la vérité, chacun son chemin, son évolution. Je vous le partage pour redonner espoir à celles et ceux qui l’ont perdu en cours de route, souvenez-vous que vous êtes le seul créateur de votre réalité, il n’y a pas de fatalité, tout est toujours possible. Le “challenge” est de passer de la création inconsciente à la création délibérée pour pouvoir faire de son expérience le plus beau des voyages…

Qu’est-ce qu’une relation « sainte » ou sacrée ?
C’est un engagement profond dans l’Amour comme conscience.
C’est un partenariat spirituel qui dépasse la relation amoureuse romanesque.
Deux êtres qui s’engagent sur le chemin initiatique de l’Amour dans la transparence, l’intégrité et l’honnêteté. Ils ne s’aiment pas à condition que l’autre comble leur manque affectif. Les deux partenaires ne laissent rien passer.
Deux êtres sur le chemin de clarté et de pureté, en cet endroit de vérité et de douceur, en ce lieu où l’on s’accueille divinement afin d’émaner la paix sur terre.
C’est une grande responsabilité, un engagement sans faille où la magie opère, c’est l’étincelle divine de la délicate attention à la relation.
Deux êtres réunis par la Source , qui ont pour mission de rayonner l’Amour et la paix, l’Amour en mouvement.

Hermine

 

 

Amour & Lumière

 

Vous pouvez partager cet article à condition de le faire dans son intégralité et mentionner le site source https://www.lautrepartiedesoimaime.com/

11 Commentaires

  1. Très beau texte ma chérie.

  2. Bonjour,
    Je viens de lire votre article et je vois dans votre histoire une grande similitude avec la mienne. J’aimerai être sûre de bien comprendre, c est bien cette personne qui vous a fait remonter toute vos peurs que la vie vous a rendu quelques mois après la séparation? Je suis dans cette phase de séparation, une force intérieure me permet de canaliser et de partager une puissante energie d amour avec les autres a travers des guidances… j’ai décidé d aller vers ma mission d’ âme. Je sais dans mon coeur que ma flamme évolue plus vite en mon absence, car nous devons vivre un sevrage de dépendance… Merci pour votre partage qui me conforte dans ma foi ❤❤❤

    • Bonjour Valérie,

      Non, ce n’est pas la même personne… Celui que je croyais être ma Flamme Jumelle n’était en fait qu’un catalyseur, certains parlent de “fausse FJ” mais, encore une fois, peu importe l’étiquette.
      Merci de ton message et belle route <3 <3 <3

  3. Merci de nous avoir fait profiter de ton enrichissante expérience

  4. Bonjour, avez vous eu des nouvelles de votre “catalyseur?”, qu’est-il devenu?

  5. Merci pour ce beau témoignage. J’ai rencontré mon âme jumelle il y a environs 4 ans. C etait aussi à sens unique mais il “s amusait” avec moi. Je comprend tout juste la surface de l iceberg que cela implique. Je ne parviens pas à l oublier ni a le sortir de ma tête. Je l aime, inconditionnellement. Mais j avance. Je ne lui en veut pas. Je suis tellement heureuse d avoir pu le rencontrer. D avoir pu tomber enceinte. D avoir et de pouvoir prendre soin de nos jumeaux. Je continue, je suis enfin sur le bon chemin. Je fais un énorme travail sur moi et ca prend du temps, on avance, chacun son rythme, un pas à la fois. S il doit revenir dans ma vie, ca se produira. Je poursuis ma route. Chaque epreuve nous fait grandir et révèle la force qui est en nous.

    • Merci Maite de ton partage, je te souhaite pour la suite. J’ai créé un groupe sur Facebook “Union Sacrée”, si tu veux nous rejoindre c’est avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.